Spasmophilie

mercredi 26 décembre 2007
par  jp.ceria
popularité : 9%


 <a name="Qu-est-ce-que-la-spasmophilie"></a> Qu'est-ce que la spasmophilie? <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

La spasmophilie constitue un état d’hyperexcitabilité neuromusculaire avec une « biologie normale » (à différencier des états de tétanie survenant du fait d’hypocalcémie, d’alcalose et de franche hypomagnésémie).

Ainsi, les carences relatives en magnésium, même sans hypomagnésémie mesurable, pourraient contribuer à sa constitution. Mais bien d’autres facteurs favorisent sa survenue, notamment un état d’émotivité, des facteurs psychologiques… Voici la définition de l’association Spasmophilie et Sérénité :

La spasmophilie est "un terrain dont l’hypersensibilité est très probablement transgénérationnelle, qui se manifeste par une grande dépendance à l’environnement et une vulnérabilité aux stress, le plus souvent présent dès la naissance. La spasmophilie n’est pas une maladie mais un état de mal-être ressenti dès la vie in utero en osmose avec la mère."

« La spasmophilie est une hyperexcitabilité neuromusculaire qui se manifeste par de nombreux symptômes : fatigue, troubles du sommeil, maux de tête, peur de sortir, flou visuel, paupière qui saute, boule dans la gorge, manque d’air, douleurs du cou ou du dos, palpitations, tachycardie, oppression, pincements, points au cœur, aérophagie, brûlures d’estomac, spasmes douloureux des intestins, diarrhée ou constipation, douleur du bas ventre, fourmillements, tremblements, contractures… »

La spasmophilie rentre parfois dans le groupe des dystonies neurovégétatives.

 <a name="Traitements"></a> Traitements <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Traitement médicamenteux

Il s’agit essentiellement des benzodiazépines et des antidépresseurs. Ne guérissent pas, soulagent dans certains cas. Inutiles dans les crises aigues.

Phytothérapie

L’utilisation de plantes sédatives ou de plantes "antidépressives" correspond au traitements clasiques mais psychologiquement le patient ressent moins l’agression de molécules chimiques.

Homéopathie

Le choix d’un traitement uniciste qui vise la personne dans sa globalité peut se révéler extraordinaire.

En homéopathie pluraliste, il s’agit d’un thérapeutique de soutient.

Acupuncture

Les effets stabilisent la personne. Très utile dans les crises.

Psychothérapies

Les patients peuvent avoir une approche psychothérapique. Les techniques sont nombreuses :

Certaines peuvent avoir un effet rapide : Gestalt-thérapie, rebirth, methode Vittoz.

La psychanalyse et la psychogénéalogie sont des thérapies à long terme.

Régime alimentaire

L’importance d’un régime peut s’avérer indiscutable.

Témoignage.

Cures thermales

À sérieusement envisager. Par exemple :
- en Ariège à Ornolac les Bains : Ussat les Bains.
- Bagnères de Bigorre (Pyrénées)
- Néris-les-Bains (Allier)
- Divonne les Bains (savoie)
- Lamalou les Bains (Hérault)

Autres

Relaxation, sophrologie, kinésiologie, hypnose ericksonienne, shiatsu ont également une action sur le chronique et les phases aigues.


Spasmophilie et Sérénité

spasminfo


Commentaires

Logo de Eléonore
mercredi 13 mai 2015 à 17h57 - par  Eléonore

Il me semble que j’ai vu ce propos ailleurs.Quoi qu’il en soit, je pense que votre réflexion est très bien faite.

Logo de Jana
mercredi 13 mai 2015 à 16h33 - par  Jana

Comment en savoir davantage sur ce sujet ?

Jana

Logo de Patrick
lundi 6 octobre 2014 à 10h06 - par  Patrick

Les gens ont habituellement la fâcheuse habitude de penser trop vite et à faire des généralités à propos de ce thème épineux.

Un grand bravo pour avoir pris cet angle d’attaque. Merci, bonne continuation. :-)

Patrick

Logo de Paul
jeudi 4 septembre 2014 à 23h05 - par  Paul

Merci car votre point de vue demeure réellement fort intéressant. Bonne continuation à vous, bonne soirée !

Paul

Logo de boneca
dimanche 28 juin 2009 à 00h27 - par  boneca

Bonsoir à tous,

bien moi je voudrais partager

ma guérison de crises de tétanie

à répétition, jusqu’à plusieurs fois dans la journée au point de ne plus

vouloir sortir seule.

j’ai tout simplement pris, à deux

semaines d’intervale, un sachet

de sulphure de magnésium dilué dans

un litre d’eau, à raison d’un verre

tout les matins.

Non seuleument je n’ai plus jamais fait

de crise de tétanie, mais moi qui

étais constipée de naissance, j’ai

une régulation des instestins

Voilà si cela peut servir à quelqu’un

j’en serais très heureuse, car je

sais combien ces crises vous pourissent

la vie.

A bientöt boneca

Annonces

Doctoralia


HONcode

Ce site refuse de cautionner le label HONcode
Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

PlanetHoster

Solutions Hebergement

Trustmarker


Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur