Anti-infectieux naturels

vendredi 22 février 2008
par  jp.ceria
popularité : 6%

Quels sont les produits naturels qui peuvent se substituer aux antibiotiques (médicaments utilisés pour combattre les infections bactériennes) ou les antifongiques (médicaments utilisés contre les mycoses) ?

 <a name="L-Extrait-de-Pepins-de"></a> L'Extrait de Pépins de Pamplemousse <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Au début des années 80 un jardinier découvrit une activité antifongique aux pépins de pamplemousse. Plusieurs études on démontré que l’activité de l’EPP est comparable à des médicaments antifongiques classiques comme la nystatine. Mais son action est également intéressante vis-à-vis des bactéries et des virus. L’EPP peut également servir pour traiter et désinfecter les aliments à risque : dans les pays ou l’eau est contaminée l’utilisation de l’EPP est recommandée

 <a name="Les-huiles-essentielles"></a> Les huiles essentielles <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

De nombreuses huiles essentielles ont une action anti-virale, anti-bactérienne et anti-fongique. Ces propriétés sont dues à des molécules de type phénoliques : carvacrol, thymol, linalool par exemple.

- H.E. de Ravintsara, Cinnamonum camphora, est l’une des HE les plus efficaces pour combattre les infections par sa richesse en phénols.
- H.E. d’Eucalyptus [1] L’HE d’Eucalyptus peut être associée aux HE de pin, de lavande, de thym, de cannelle.
- H.E. d’Aunée, Inula helenium. Appelée aussi camphre d’auné, elle contient une huile essentielle l’hélénine, (1-5 %) , mélange de lactones sesquiterpéniques : alantolactone et isoalantolactone, ainsi que de l’inuline. Elle est sudorifique, expectorante, antivirale, améliore l’état général.
- H.E. d’Hysope, Hyssopus officinalis. Attention, cette HE est épileptisante à des doses relativement faibles du fait de la présence d’une cétone, la pinocamphone. Elle est interdite chez l’enfant de moins de trois ans et chez la femme enceinte ou qui allaite.
- H.E. de l’arbre à thé, Melaleuca alternifolia. Originaire d’Australie, c’est avant tout un excellent antifongique : cette H.E. est recommandée pour toutes les mycoses cutanées.
- H.E. d’Origan. Il existe plusieurs espèces d’Origan : Origanum compactum, Origan d’Espagne, Corydothymus capitatus. Elle peut être utilisée pour traiter les infections fongiques et en particulier les infzctions intestinales. Son action est remarquable sur le candida albicans, ou sur des moisissures comme l’aspergillus.
- H.E. de Sarriette, Satureja montana, excellent anti-infectieux général.
- H.E. de Thym Thymus vulgaris surtout les chémotypes à thymol et carvacrol. Elle à une action antibactérienne et antifongique.
- H.E. Ravensare aromatique, Ravensara aromatica [2] très bonne HE anti-grippale et anti-infectieuse polyvalente, surtout pour la sphère ORL et broncho-pulmonaire, et expectorante.
- H.E. Serpolet, Thymus serpyllum, qui peut être utilisée chez les enfants en raison de son excellente tolérance (Préférez les suppositoires).

 <a name="Phytotherapie"></a> Phytothérapie <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Les phytomédicaments sont utilisés pour soigner les infections virales hivernales ainsi que les bronchiques aigues et les complications de la grippe.

- L’ Aigremoine, Agrimonia eupatoria.
- La Ronce, Rubus fructicosus.
- Le Sureau noir, Sambucus nigra.
- L’Echinacée, Echinacea purpurea
- L’ Hysope Hyssopus officinalis : elle est anticatarrhale, mucolytique, diminue l’inflammation des muqueuses bronchiques et serait fortement virucide.
- L’Eucalytus


[1] Utile pour toutes les affections des voies respiratoires supérieures : angines, sinusites, bronchites, « grippes » banales surinfectées, laryngotrachéites

[2] Ne pas confondre avec Ravintsara ; les deux plantes étant originaires de Madagascar


Commentaires

Logo de Indiana
dimanche 6 mars 2016 à 11h14 - par  Indiana

Protéger vos adolescents ?

Navigation

Articles de la rubrique

  • Anti-infectieux naturels

Annonces

Doctoralia

Dr Jean Pascal Ceria sur Doctoralia

HONcode

Ce site refuse de cautionner le label HONcode
Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

PlanetHoster

Solutions Hebergement

Trustmarker


Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Brèves

24 juillet 2008 - Enfin ?

Le film de Jean-Paul JAUD va peut-être nous faire prendre conscience de la gravité de la (...)

14 mars 2008 - À lire !

6 décembre 2007 - Gastro-entérite

Décembre 2007 : début d’épidémie de gastro-entérite virale (rotavirus)…. Attention aux perturbations (...)

15 novembre 2007 - R.E.A.C.H.

Cet acronyme qui signifie en anglais : Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction (...)

28 septembre 2007 - Téléphones portables et TAS

Pour mesurer l’interaction des ondes électromagnétiques avec la matière, les scientifiques (...)