États des lieux

jeudi 10 septembre 2009
par  jp.ceria
popularité : 5%

Pandémies : Il y a eu trois grandes pandémies au cours du XXe siècle : 1918, 1958, 1968 on estime que 30 à 50 % de la population pouvait avoir été contaminée. Ces chiffres importants ne doivent pourtant ne pas faire crainte un risque majeur pour la plupart des personnes, malgré que certaines personnes peuvent être considérées comme des « sujets à risque »


 <a name="Situation-de-l-epidemie-actuelle"></a> Situation de l'épidémie actuelle <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Fin aout , en métropole, l’institut de veille sanitaire estimait le nombre de consultation pour un syndrome grippal (donc pas forcément la grippe H1N1) à 45 pour 100 000 habitants.

 <a name="Contagiosite"></a> Contagiosité <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

ce virus est facilement transmissible, 10 fois plus que les grippes saisonnières ; Actuellement, on estime qu’au cours de l’hiver 2009 1/3 de la population française va être contaminée (environ 20 millions de personnes). Le nombre de personnes atteintes en nouvelle-Calédonie serait de 20% l’urbanisation de l’Europe ferait que le virus se propagera plus vite et plus largement

En fonction la pyramide des ages, les groupes particulièrement atteints seront plus jeunes 50% des malades ont moins de 20 ans pour les grippes saisonnières

 <a name="Virulence"></a> Virulence <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

la virulence du virus est faible : son génome ne présentant pas de caractère de virulence comme les grippes saisonnières alors pourquoi autant de crainte, de récits alarmants ?

 <a name="Physiopathologie-de-l-infection"></a> Physiopathologie de l'infection virale <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Dans un premier temps le virus provoque les symptômes classiques : fièvre, frissons, douleurs généralisées, toux

dans un deuxième temps c’est la réponse immunitaire de l’hôte qui va provoquer un certain nombre de symptômes. Si la réponse est excessive, des molécules vont être relâchées dans les tissus qui vont détruire les fragiles alvéoles pulmonaires, entrainant alors une toux hémorragique puis une détresse respiratoire aiguë.

Le décès peut survenir dan 50 à 60 % des cas.

C’est pour cette raison que cette épidémie est inquiétante.

Dans un certain nombres de cas, la grippe va se compliquer par une infection bactérienne des voies respiratoires, ceci peut fragiliser les personnes présentant une insuffisance respiratoire ou cardiaque par exemple.

 <a name="Groupes-a-risques"></a> Groupes à risques ? <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Les décès dus à la grippe H1N1 sont dus à un syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) ces cas surviennent plutôt chez les personnes jeunes qui ont un bon système immunitaire et qui peuvent avoir une réaction trop violente.

Mais les personnes âgées ne sont pas à l’abri : elles restent fragiles et peuvent succomber à cette grippe comme pour les grippes saisonnières. En France il y a 2000 à 3000 personnes âgées qui décèdent de la grippe saisonnière.

Les femmes enceintes sont un groupe à risque. On ignore pourquoi mais dans les infections virales épidémiques, elles présentent des risques plus élevés.

D’autres personnes atteinte de pathologie cardiaque, respiratoire (asthme, insuffisance respiratoire chronique), les diabétiques ou les personnes obésité morbide.

 <a name="Vaccination"></a> Vaccination <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Beaucoup de personnes craignent une obligation vaccinale Dans un premier temps les personnes appartenant à une catégorie vulnérable pourront se faire vacciner si elle le souhaite.

Ce seront les préfectures qui organiseront la vaccination selon les indications du gouvernement Des centres de vaccination (pas de rémunération !) La vaccination se fera sur la base du volontariat

 <a name="Vaccins"></a> Vaccins <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Avant d’être disponible le vaccin doit avoir une autorisation de mise sur le marché Des essais cliniques auraient déjà débuté en aout Comment peut-on se prononcer sur des résultats. Si l’antigène choisi ne provoque pas de réponse immunitaire : le vaccin injecté sera totalement inefficace Tous les vaccins contiendront un adjuvant, probablement un sel d’aluminium pour augmenter la réponse immunitaire. Ces adjuvants posent un problème : le risque de provoquer des maladies auto-immunes en particulier chez les nourrissons et le jeune enfant, la femme enceinte, les immunodéprimées.

 <a name="Traitement-clasiques"></a> Traitement clasiques <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Antiviraux : Ces traitements peuvent engendrer des effets indésirables sévères.

Acide salicylique (Aspirine® etc.) : nous recommandons de ne pas utiliser l’acide salicylique, en effet lors de l’épidémie de la grippe H1N1 de 1918, des décès provenaient de cette molécule qui entraînait une encéphalopathie (syndrome de Reye).

 <a name="Traitements-alternatifs"></a> Traitements alternatifs <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Pour les traitements voir en ligne : Traitements de la grippe


Navigation

Annonces

Doctoralia


HONcode

Ce site refuse de cautionner le label HONcode
Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

PlanetHoster

Solutions Hebergement

Trustmarker


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Brèves

10 septembre 2009 - Situation de l’épidémie en France début septembre

Dynamique de l’épidémie En France métropolitaine, la circulation du virus A (H1N1) s’intensifie. (...)

29 août 2009 - Situation en France pour l’épidémie de grippe H1N1

Chiffres au 25 aout 2009 en France métropolitaine : 1 décès d’un malade porteur du virus A (H1N1) (...)