Sureau noir

Sambucus nigra
vendredi 18 septembre 2009
par  jp.ceria, L. Berthier
popularité : 4%

Le sureau noir (en anglais, Black elderberry) a des propriétés immunostimulantes et serait efficace contre les infections saisonnières et grippales mais il est surtout connu pour ses propriétés antiinflammatoires au niveau de la peau..


 <a name="Proprietes"></a> Propriétés <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

Dans les processus inflammatoires de la peau (acné), on peut utiliser de l’argile verte dans une infusion defleur de sureau.

Des études (Pieta 2000, Mateus 2004) ont montré que les baies de sureau sont riches en flavonoïdes. [1].

On retrouve en effet, ces anthocyanines dans les pigments violets des baies de sureau noir.

Rechkemmer a montré que les anthocyanines présentes dans les baies de sureau noir renforçaient la production de cytokines  .

Quelques études ont montré une possible efficacité du sureau noir face aux infections dues à influenza :

— Zakay-Rones et col. (1995) : étude en double aveugle contrôlée versus placebo menée pendant une épidémie d’influenza B. 93,3% des patient traités avec un extrait de baies de sureau noir ont connu une amélioration significative des symptômes et la guérison complète a été obtenue en 2 à 3 jours dans presque 90% du groupe traité ave l’extrait de baies de sureau noir, 3 jours de moins qu’avec le groupe placebo.

— Barak, Halperin and Kalickman (2001) : 2 études in vitro ont montré que l’extrait de baies de sureau noir était bénéfique pour la stimulation du système immunitaire.

— Zakay-Rones et col. (2004) : lors d’une étude randomisée en double aveugle avec placebo, a montré que l’extrait de baies de sureau noir réduisait significativement la durée de la grippe d’environ 4 jours.

L’utilisation d’anti-douleurs était significativement moindre dans le groupe auquel l’extrait avait été administré que dans le groupe placebo.

— Balasingham (2005) : une étude in vitro a montré que l’extrait de baies de sureau noir a une éfficacité d’au moins 99 % pour inhiber la croissance du virus A-H5N1 (virus de la grippe aviaire).

 <a name="References"></a> Références <script type="text/javascript"><!--
		document.write("<a href="#tdm" class="tdm"><img alt="Retour à la table des matières" title="Retour à la table des matières" src="plugins/auto/table_matieres/images/tdm.png" /></a>");
		--></script>

  • M Konlee, “A new triple combination therapy,” Positive Health News, no. No 17 (1998) : 12-14.  
  • Snezana Jarić et al., “An ethnobotanical study on the usage of wild medicinal herbs from Kopaonik Mountain (Central Serbia),” Journal of Ethnopharmacology 111, no. 1 (Avril 20, 2007) : 160-175, doi:10.1016/j.jep.2006.11.007.  
  • Lu Yao et al., “Avian influenza receptor expression in H5N1-infected and noninfected human tissues,” The FASEB Journal : Official Publication of the Federation of American Societies for Experimental Biology 22, no. 3 (Mars 2008) : 733-740, doi:10.1096/fj.06-7880com.  
  • Fred Rosner, “Avian killer flu pandemic : fact, fear, or fiction,” The Israel Medical Association Journal : IMAJ 8, no. 6 (Juin 2006) : 371-372.  
  • Helmut Cordier, “[Child stuffed up with a cold. A case for "black elder"],” MMW Fortschritte Der Medizin 145, no. 15 (Avril 10, 2003) : 12.  
  • Mario Roxas et Julie Jurenka, “Colds and influenza : a review of diagnosis and conventional, botanical, and nutritional considerations,” Alternative Medicine Review : A Journal of Clinical Therapeutic 12, no. 1 (Mars 2007) : 25-48.  
  • Ruoling Guo, Max H Pittler, et Edzard Ernst, “Complementary medicine for treating or preventing influenza or influenza-like illness,” The American Journal of Medicine 120, no. 11 (Novembre 2007) : 923-929.e3, doi:10.1016/j.amjmed.2007.06.031.  
  • A S Gambaryan et al., “Differences between influenza virus receptors on target cells of duck and chicken and receptor specificity of the 1997 H5N1 chicken and human influenza viruses from Hong Kong,” Avian Diseases 47, no. 3 Suppl (2003) : 1154-1160.  
  • C Sauter, “Distinction of influenza viruses of different host cell origin,” Experientia 45, no. 6 (Juin 15, 1989) : 594-596.  
  • Bill Roschek et al., “Elderberry flavonoids bind to and prevent H1N1 infection in vitro,” Phytochemistry 70, no. 10 (Juillet 2009) : 1255-1261, doi:10.1016/j.phytochem.2009.06.003.  
  • Z Zakay-Rones et al., “Inhibition of several strains of influenza virus in vitro and reduction of symptoms by an elderberry extract (Sambucus nigra L.) during an outbreak of influenza B Panama,” Journal of Alternative and Complementary Medicine (New York, N.Y.) 1, no. 4 (1995) : 361-369.  
  • Carl-Fredrik Mandenius et al., “Monitoring of influenza virus hemagglutinin in process samples using weak affinity ligands and surface plasmon resonance,” Analytica Chimica Acta 623, no. 1 (Août 8, 2008) : 66-75, doi:10.1016/j.aca.2008.06.005.  
  • Z Zakay-Rones et al., “Randomized study of the efficacy and safety of oral elderberry extract in the treatment of influenza A and B virus infections,” The Journal of International Medical Research 32, no. 2 (Avril 2004) : 132-140.  
  • T Ito et al., “Receptor specificity of influenza A viruses correlates with the agglutination of erythrocytes from different animal species,” Virology 227, no. 2 (Janvier 20, 1997) : 493-499, doi:10.1006/viro.1996.8323.  
  • Raja Jaber, “Respiratory and allergic diseases : from upper respiratory tract infections to asthma,” Primary Care 29, no. 2 (Juin 2002) : 231-261.  
  • Vivian Barak et al., “The effect of herbal remedies on the production of human inflammatory and anti-inflammatory cytokines  ,” The Israel Medical Association Journal : IMAJ 4, no. 11 Suppl (Novembre 2002) : 919-922.  
  • V Barak, T Halperin, et I Kalickman, “The effect of Sambucol, a black elderberry-based, natural product, on the production of human cytokines   : I. Inflammatory cytokines  ,” European Cytokine Network 12, no. 2 (Juin 2001) : 290-296.  
  • Yoshinori Fujimura et al., “The role of M cells of human nasopharyngeal lymphoid tissue in influenza virus sampling,” Virchows Archiv : An International Journal of Pathology 444, no. 1 (Janvier 2004) : 36-42, doi:10.1007/s00428-003-0898-8.  

  • [1] les anthocyanines, une classe de flavonoïdes, sont de puissants anti-oxydants et renforcent le système immunitaire


    Annonces

    Doctoralia


    HONcode

    Ce site refuse de cautionner le label HONcode
    Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

    PlanetHoster

    Solutions Hebergement

    Trustmarker


    Sites favoris


    2 sites référencés dans ce secteur

    Brèves

    24 juillet 2008 - Enfin ?

    Le film de Jean-Paul JAUD va peut-être nous faire prendre conscience de la gravité de la (...)

    14 mars 2008 - À lire !

    6 décembre 2007 - Gastro-entérite

    Décembre 2007 : début d’épidémie de gastro-entérite virale (rotavirus)…. Attention aux perturbations (...)

    15 novembre 2007 - R.E.A.C.H.

    Cet acronyme qui signifie en anglais : Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction (...)

    28 septembre 2007 - Téléphones portables et TAS

    Pour mesurer l’interaction des ondes électromagnétiques avec la matière, les scientifiques (...)